Correctoo

Le correcteur orthographique

En évoquant parfois nos stages d’orthographe en entreprise, certains nous font remarquer qu’à l’ère des correcteurs orthographiques, on n’a plus besoin de maîtriser des règles. Pourquoi, dès lors, perdre son temps à revoir les participes passés et autres accords dans le groupe nominal quand les dossiers urgents s’accumulent sur le bureau ?

CORRECTEUR ORTHOGRAPHIQUE OU AUTONOMIE ?

D’abord – vous le savez –, les systèmes de correction automatique présentent des limites face aux nombreuses difficultés de la langue française. Et tant qu’ils ne détecteront pas 100% des fautes, il existera un risque de commettre des bévues…

Ensuite, aucun correcteur orthographique, à notre connaissance, ne décèle parfaitement et systématiquement le sens que nous voulons donner à chacun de nos mots, selon le contexte dans lequel nous les utilisons. Pourquoi un logiciel, même très sophistiqué, s’offusquerait-il devant une phrase telle que : « Je vous rappelle que la première cession aura lieu le 8 janvier » ?

Enfin, vaut-il mieux dépendre toujours d’une aide extérieure ou bien être autonome, c’est-à-dire libre ?

REVOIR LA GRAMMAIRE…

Est-ce si compliqué d’apprendre par cœur les formes du subjonctif présent – e, es, e, ions, iez, ent ? Est-ce si difficile de repérer un adjectif, et de l’accorder avec le nom ? Pourquoi aurait-on besoin de l’aide d’une machine pour écrire une phrase comme « Il faut que je vous voie à 10 heures précises. » ? Oui, « voie » prend un « e », parce que c’est du subjonctif ; et oui, l’adjectif « précises » finit par un « s », puisqu’il s’accorde en genre et en nombre avec le nom « heures ».

Faites donc passer ce petit test de français à votre correcteur orthographique préféré, et notez-le de 0 à 10 selon qu’il aura ou non détecté les fautes(*)

1 – Je vous pris de me l’adresser.

2 – Je le ferais dès que possible.

3 – Vous aurez à faire au tout nouveau consultant.

4 – Je vous confis cette nouvelle mission.

5 – C’est bien de ce client dont je vous parle.

6 – Nous leurs avons déjà répondu.

7 – De quelle close parlez-vous ?

8 – Une vingtaine, voire d’avantage.

9 – Quelque soit la formule choisie.

10 – Tel quel, ces rapports sont incomplets.

(*) Une faute d’orthographe, d’accord ou de syntaxe par phrase.

24 novembre 2015

0 commentaire(s) sur Le correcteur orthographique

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2018 CORRECTOO - Tél. : 06 23 78 03 02 - contact[@]correctoo.com